200 000 sans-abri au Canada, soit 7 milliards $

La fin de l’itinérance possible depuis 2009

Ça semble irréel, mais un programme novateur « Housing First » de logements subventionnés pour les sans-abri a été mis en place en 2009 à Medecine Hat, en Alberta. Il s’agissait de fournir un logement permanent subventionné à près de 1 000 sans-abri qui habitaient la ville. La majorité d’entre eux ont été placés dans une maison et contre toute attente en 2015 la ville ne comptait plus de sans-abris.

Il faut savoir que les coûts d’hébergement d’un sans-abri reviennent à environ 20 000 $ par an, alors que les frais inhérents à son itinérance s’élèveraient à 100 000 $. Le calcul est simple et le pari qu’à fait en 2009 le maire de Medecine Hat, Ted Clugston, était évident, ne serait-ce que du point vu financier pour un gestionnaire de ville.

On estime que plus de 200 000 personnes sont sans-abri partout au pays et que les frais de cette itinérance sont estimés à 7 milliard $ chaque année pour le contribuable.

Depuis 2015, les chiffres se maintiennent et force est de constater qu’en plus du pari financier, sur le terrain ce programme fonctionne. C’est la bonne nouvelle et l’objectif premier! Aujourd’hui Medecin Hat est la seule ville au Canada à ne plus avoir de sans-abri.

Cette initiative de miser sur le logement avant la gestion des problèmes de toxicomanie ou de maladies mentales souvent associées à l’itinérance a été motivée par une très grande étude gouvernementale. « At Home / Chez Soi » a été réalisée entre 2009 et 2014 dans plusieurs grandes villes du Canada, dont Montréal. L’étude rapporte un taux de succès sans précédent dans la réinsertion de sans-abri par le placement en logement. De plus cette approche offre des économie financières non négligeables.

« Nous avons découvert une approche qui maintient clairement les gens dans des maisons et hors de la rue », a déclaré à Carol Louise Bradley, Présidente et directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada. « C’est la bonne chose à faire pour eux, mais aussi cela offre un bon rapport coût-avantage. »

Ce qui ressort vraiment de l’étude, c’est qu’après avoir acquis un logement stable, les personnes peuvent enfin commencer à résoudre leurs autres problèmes et tisser des liens avec la communauté. Retrouver une dignité.

Everything is about relationships

CAROL LOUISE BRADLEY

L’étude réalisée à Montréal, entre 2009 et 2011, montre que l’approche est non seulement redoutablement efficace, mais qu’elle permet également de réduire considérablement les coûts pour l’administration.

Depuis cette étude, soit près de dix ans, le nombre d’itinérants ne cesse d’augmenter alors qu’il a été éradiqué dans certaines villes. Plus étonnant encore, le gouvernement du Canada a lancé le mois dernier un appel d’idées! Je pensais que le gouvernement avait déjà identifié une approche qui a fait ses preuves…

On jase là… mais pourquoi ça marcherait en Alberta et pas au Québec?

4 thoughts on “La fin de l’itinérance possible depuis 2009

  1. Merci Nathalie pour ce billet. Il remet beaucoup l’argument des finances publiques en perspective.

    Moins ambitieux que le projet « Housing First » décrit dans ton billet, certaines organisations commencent à utiliser les nouvelles technologies pour aider les sans-abris. L’association « Miracle Messages », basée à San Francisco, utilise les médias sociaux pour retrouver les familles des sans-abris et les remettre en contact. Le fondateur de « Miracle Messages », Kevin Adler estime qu’en plus des besoins fondamentaux de base à combler, le besoin d’amour ne doit pas être négligé.

    Le média Brut a d’ailleurs publié une vidéo sur cette organisation. Continuons d’en parler et espérons que l’intérêt pour cette cause grandira un peu plus.

    Vidéo disponible sur YouTube à l’adresse suivante : https://www.youtube.com/watch?v=Fwcu4N1chcQ

    1. Merci beaucoup Sandrine pour ces infos vraiment très intéressantes!
      C’est en effet encourageant et espérons qu’on avance de plus en plus vers un monde où le logement deviendrait un droit universel! Merci pou rle lien et le commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top